Comment prendre soin des animaux auxiliaires dans votre jardin ?

Dites-vous bien une chose : vous n’êtes jamais seul dans votre jardin ! Partout autour de vous vit une petite faune, souvent invisible, mais qui vous rend pourtant de fiers services. Qu’ils piaillent, bourdonnent, volent, se faufilent ou rampent, tous les êtres vivants qui peuplent votre jardin ont leur utilité. Car la nature est bien faite et à tous ravageurs, il y a un prédateur.

Donc si vous voulez prendre soin de ces petits insectes, oiseaux et autres mammifères auxiliaires, commencez par bannir tous les produits phytosanitaires que sont pesticides, insecticides, herbicides et autres fongicides. Et on vous donne aussi quelques conseils pour maintenir la biodiversité dans votre jardin d’agrément ou votre potager.

Nos conseils pour attirer les insectes

Alors certes, on ne les aime guère lorsqu’ils nous tournent autour. Pourtant, cette microfaune peut se montrer très efficace contre la destruction des nuisibles tout en participant activement à la pollinisation, comme les abeilles, les syrphes, les papillons ou les bourdons. Quant aux chrysopes, staphylins odorants, guêpes solitaires (inoffensives pour l’homme), aphidius, pemphédrons ou perce-oreilles, ils font des festins de pucerons, voire de vers blancs, de chenilles ou d’araignées pour certains.

Pour les attirer, plantez quelques fleurs mellifères comme la lavande, la sauge, la glycine sur un mur végétalisé, l’agastache…ou encore messicoles comme le bleuet ou le coquelicot dans une prairie fleurie. Les haies arborées, composées de d’églantiers ou d’aubépines, fournissent aussi un gîte pour les insectes, tout comme un muret de pierres, ou un simple tas de bois (qui attirera peut-être aussi le hérisson, gros mangeur de limaces!). Enfin, l’hôtel à insectes, composé de plusieurs petits compartiments, permet aux petits bêtes de s’y réfugier l’hiver et d’y pondre.

Et si vous voulez admirer le vol délicat des papillons multicolores, plantez un buddleia (le bien nommé arbre à papillons), des scabieuses, des lupins ou des pois de senteur dont ils raffolent.

Nos conseils pour attirer les petits oiseaux du ciel

Saviez-vous qu’au cœur de l’hiver, un oiseau du ciel perd 10 à 12 % de son poids pour résister au froid ? Un froid qui fait aussi disparaître leur nourriture que sont les insectes. Donc, commencez par attirer les mésanges, rouge-gorge, sittelles, moineaux, merles… en les nourrissant en hiver.

Chaque oiseau se nourrissant différemment, pensez à installer des mangeoires en hauteur, suspendues aux arbres, mais mettez aussi des graines au sol pour le rouge-gorge par exemple.

En plus du couvert, offrez le gîte aux oiseaux du ciel. Les jardineries proposent des nichoirs de toutes les tailles, de toutes les formes. Mais vous pouvez aussi vous amuser à en fabriquer un en respectant bien la taille de oiseaux. Un nichoir trop grand ou trop petit n’attirera pas. Pensez à le poser loin des passages des chats et surtout à l’abri des intempéries et des vents froids, donc orientés à l’est ou au sud-est.

Pour inviter les oiseaux à fréquenter votre jardin, installez des arbustes qui produisent des graines ou des baies, comme le sorbier des oiseleurs, le buisson ardent, le sureau noir, l’églantier, le houx ou le cotonéaster, l’amélanchier…Les haies sont aussi idéales pour permettre aux oiseaux de nicher.

Nos conseils pour attirer les vers de terre

Ils sont totalement invisibles mais travaillent pourtant d’arrache-pied pour transformer la matière organique en terre riche. De même, en creusant leurs galeries, ils aèrent le sol. Pour les attirer, paillez ou compostez, deux types « d’habitat » qui les attirent. Ils y trouvent en effet la chaleur mais aussi la nourriture dont ils ont besoin. De même, ne bêchez pas votre jardin ou vos massifs mais contenez-vous de les aérer avec une bêche à bec ou mieux encore une grelinette.

Avec quelques plantations et principes simples, les animaux éliront domicile chez vous. Profitez-en pour sensibiliser vos enfants ou petits-enfants à cette biodiversité utile à plus d’un titre.

Laisser une réponse